L’agriculture biologique ne se limite pas seulement à la nourriture ou encore à l’élevage.

Le vin biologique plaît de plus en plus aux Français. Nous allons analyser la culture bio des vins…

Le vin bio devient très tendance, si bien que les chiffres de production ont triplé durant ces dernières années.

La demande en produit bio ne concerne plus seulement les aliments, mais aussi et surtout, le vin

Pour aller plus loin : découvrez ici Combien de verres dans une bouteille de vin et autres infos amusantes sur le vin

Qu’est-ce que l’agriculture biologique ?

On parle d’agriculture biologique pour faire référence à un mode de production et de l’élevage respectueux des équilibres naturels.

On n’utilise ni produits chimiques, ni OGM et encore moins d’intrants.

L’agriculture biologique a donc pour but de protéger l’agriculteur, l’environnement, la vigne, la terre et la faune ainsi que le consommateur de ces produits agricoles.

Un vin bio dans l’agriculture, c’est un vin dont la culture du raisin a été faite avec des procédés phytosanitaires et des produits d’origine animale, végétale ou encore minérale

L’histoire du vin bio

L’histoire du vin bio commence avec celle de l’agriculture biologique, c’est-à-dire pendant la période entre les deux guerres mondiales.

Tout débuta avec le mouvement biologique biodynamique en Allemagne en 1927 avec une certification « Demeter ».

Il a été question de revendiquer le respect de la nature humaine et vivante.

Vient ensuite l’agriculture organique qui a vu le jour en Grande-Bretagne et qui met en exergue le compostage ainsi que l’usage d’une agriculture paysanne indépendante.

En France, l’agriculture biologique ne commence à être populaire que dans les années 60 avec l’influence d’entreprises comme Nature et Progrès ou encore Lemaire-Boucher.

Elle n’est reconnue que dans les années 80 en France et 1991 en Europe avec la réforme de la PAC, qui a grandement contribué au passage à la culture bio du vin.

Le vin bio dans la législation

Le terme « vin biologique » a été reconnu par le règlement européen depuis le 1er août 2012.

Pour tous les agriculteurs, un cahier des charges pour la direction des vignes ainsi qu’un autre pour la vinification existent.

Selon les autorités européennes, un vin bio est un produit dans les raisins ont été conduits sur la méthode d’agriculture biologique et dont la vinification est plus pure que celle traditionnellement utilisée.

Toutefois, on retrouve aussi le vin biodynamique ou encore les vins naturels.

Vin Bio
Bien choisir les produits pour concevoir les vins Bio

Devenir producteur de vin bio

La production du vin biologique

Les agriculteurs qui veulent concevoir du vin bio ne doivent utiliser que des produits ne contenant pas de molécules organiques de synthèse.

L’objectif est de permettre aux espèces végétales et animales de croître et de se développer ainsi que d’assurer la vie des sols afin de garantir l’écosystème naturel.

Il ne faut surtout pas utiliser de produits chimiques.

La qualité du sol est privilégiée et le viticulteur doit utiliser des engrais naturels et organiques pour faire pousser ses vignes.

Aussi, il ne faut pas oublier l’enherbement des sols et du biotope afin d’avoir un goût en bouche unique des terroirs sur lesquels les raisins ont poussé.

Devenir un vigneron bio

Afin de pouvoir apposer la « mention bio » sur sa bouteille, le vigneron doit respecter un engagement de conversion de sa méthode de récolte qui va durer 3 ans.

Pendant cette durée, il s’engagera à arrêter l’usage de produits chimiques et sera suivi de près par des organismes de certification.

Durant la deuxième année, il pourra ajouter à son étiquette la note suivante : « en cours de conversion vers l’agriculture biologique ».

On notera que le but de la culture bio de la vigne c’est de bien représenter le terroir vis-à-vis du consommateur.

Rappelons qu’opter pour une agriculture biologique, ce n’est pas juste une question d’étiquette, mais c’est surtout un changement de la façon de faire dans le respect de la nature et du terroir.

La dégustation du vin biologique

Savoir choisir un bon vin biologique

Si vous voulez choisir le bon vin bio, il faut que vous vous référiez à son étiquette.

Pour les vins provenant de l’agriculture biologique d’avant 2012, vous y verrez la mention « vin issu de raisins bio » ainsi qu’une mention de l’organisme qui a certifié.

Il est à noter que ces vins peuvent jouir d’une certification « vin bio » dès lors que le procédé de vinification se conforme aux règles de 2012.

Pour les vins élaborés après 2012, vous y verrez le logo européen, qui est une mention obligatoire, ainsi que celle de l’organisme certificateur.

L’origine des matières premières doit aussi être indiquée, si elles proviennent de l’agriculture UE ou non.

La conservation de ce vin bio

Il est important de préciser qu’un vin biologique est particulièrement délicat dû à sa faible concentration en soufre, ce qui le rend plus fragile.

En effet, le soufre a pour but de prévenir l’oxydation, c’est pour cela qu’il faut faire attention à ces vins.

Le vin biologique nous promet d’excellent goût en bouche.

Il se décline sous toutes les saveurs pour ravir les papilles des initiés et des amateurs. Et vous, vous allez être tentés?





Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *