Le vin affole les papilles de toute la planète.

Découvrir la vie qu’il a eue avant la plongée dans la gorge des amateurs est hautement intéressant.

Décryptage.

Combiner deux plaisirs de la vie : le voyage et le vin

Le tourisme œnologique
Voyage et vin

Le tourisme peut revêtir plusieurs aspects. La dernière forme montante est l’oenotourisme.

Il s’agit de partir à la découverte des territoires viticoles.

Pendant le séjour, les touristes visitent de belles régions et leurs histoires. Parfois, ils peuvent suivre des formations pour déchiffrer un bon vin.

Bref, c’est une aventure pour le palais, et pour l’esprit.

Mettre au point un bon séjour œnologique amusant et intéressant

Comme tout voyage, un séjour viticole ne s’improvise pas.

Afin d’en profiter, à fond, une organisation s’impose.

1 . La première chose consiste à déterminer la destination.

Cette phase va permettre de faire les réservations concernant les activités et les hébergements. En effet, les vignerons ont le vin pour principale activité, et non le tourisme.

Pour réserver, les voyageurs peuvent :

  • contacter directement les domaines,
  • ou s’adresser à des agences.

Cela permettra aussi de déterminer le budget alloué à l’activité prévue.

En plus, il se peut que ces professionnels renseignent sur la phase que traversera le raisin lors de la visite. Le futur invité pourra alors reprogrammer sa venue selon le cycle de la vigne.

2. Après, il faudra décider si le voyage se fera en famille, seul ou en groupe. Cela dépendra de l’ambiance que le touriste souhaitera avoir. 

Découvrir des activités autour du monde du vin et bien d’autres

Le tourisme œnologique

Le tourisme œnologique consiste à se rendre dans des endroits où l’on produit du vin.

Il ne s’agit plus :

  • d’arriver,
  • goûter la boisson
  • et partir.

Les activités proposées par les domaines se sont multipliées.

Le moment de déguster le vin reste toujours aussi magique.

Le spécialiste se joint au groupe et leur apprend l’art de bien apprécier toutes les nuances du nectar. Il enseigne comment

  • en regarder la couleur,
  • en sentir le parfum
  • et en saisir les subtilités sur la langue.

Les curieux pourront en savoir plus tout au long de leur déplacement.

Les visiteurs découvrent le domaine, son histoire et celle du raisin.

Le vigneron explique les raisons climatiques qui ont donné tel ou tel cru.

Les touristes apprennent le processus de fabrication.

Par ailleurs, certains domaines régalent les invités de mets gastronomiques afin d’accompagner le vin.

D’autres les font profiter de la nature en organisant des activités sportives.

Les destinations les plus prisées pour ce genre de tourisme

À travers le monde, il existe plusieurs sites viticoles dont la production vaut largement le déplacement.

Cependant, il serait illogique de ne pas commencer par la France.

  • Le Languedoc produit un tiers du vin français. Il y existe tellement de vins de terroirs que la région représente une destination complète à elle seule.C’est en France également que se trouve le lieu où le champagne a vu le jour.
  • Autre vin d’exception : le chianti. Et quoi de mieux qu’une virée en Toscane (Italie) pour l’apprécier à fond.
  • Le cabernet-sauvignon s’est expatrié. L’un des meilleurs producteurs est l’Afrique du Sud, qui a su profiter de sa diversité géologique.
  • Le Chili commence à gagner du terrain en matière de vin. Celui chilien se fait connaître doucement, mais sûrement à travers le monde.
  • Depuis le 19e siècle, les vignobles de la Rioja, en Espagne ne cessent de faire parler d’elles, en bien.  

Catégories : Vin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *